FORMATIONS anafagc

Retrouvez toutes nos interventions près de chez vous.

 

 

 

 

RAPPEL DE L'OBLIGATION DE FORMATION

Depuis le 1er janvier 2005, les avocats ont l’obligation de suivre 20 heures de formation au cours d’une année ou 40 heures au cours de deux années consécutives.

Le Conseil National des Barreaux, conformément à sa mission légale, est chargé d’en définir les modalités.

 

QUESTIONS/RÉPONSES

  • Pour les jeunes avocats, lors de leurs deux premières années d’exercice l’obligation est de suivre 10 heures de formation en déontologie sur les 20 heures obligatoires par an.
  • Pour les avocats issus de l’article 98-1 L 1971, l’obligation, lors des deux premières années d’exercice, est de consacrer la totalité des 20 heures obligatoire à la déontologie et à la vie professionnelle.
  • Pour les titulaires d’une mention de spécialisation, l’obligation est de consacrer 10 heures de formation au domaine de spécialisation, et ce, par spécialisation.

Les formations concernées sont :

  • les formations à caractère juridique ou professionnel dispensées par les écoles d’avocats, les universités, les cabinets d’avocats et les autres organismes de formation ;
  • les formations dispensées par des avocats avec l’agrément ;
  • les colloques et conférences à caractère juridique ayant un lien avec l’activité professionnelle des avocats ;
  • les formations à distance à hauteur de la moitié de l’obligation ;
  • la dispense de formation à caractère juridique ou ayant un lien avec l’activité = une heure dispensée équivaut à 4 heures de formation reçues ;
  • les publications de travaux des sujets en matière juridique, déontologique ou concernant la règlementation professionnelle de 10 000 signes minimum = 3 heures de formation reçues.

L’avocat est responsable du suivi de sa formation continue.

Chaque année, au plus tard le 31 janvier de l’année N+1, les avocats doivent déclarer auprès du conseil de l’Ordre des Avocats le nombre d’heures effectuées dans l’année (joindre à cette déclaration les copies de l’ensemble des attestations de présence).

ANAFAGC, partenaire des jeunes confrères, propose un e-learning 100 % gratuit dédié au début d’activité.

Avec nos 4 vidéos de 10 à 15 minutes :
1. accomplir ses formalités de début d’activité,
2. choisir son régime d’imposition,
3. appréhender la TVA et ses mécanismes,
4. gérer sa trésorerie et répondre à ses obligations comptables,
qui leur permettront de tout savoir pour bien démarrer dans la profession !

>> Pour accéder à l'e-learning, rendez-vous sur notre page Jeunes Avocats.

Découvrez nos formations d'aide aux démarrage qui vous permettront de mieux comprendre nos logiciels de comptabilité et de gestion, seul ou en petits groupes, et de pouvoir échanger en live avec nos formateurs.

>> Pour en savoir +, rendez-vous sur la page SOLUTIONS LOGICIELLES

>> Pour s'incrire, cliquez ici

 

Nos interventions
dans toute la france

 

ANAFAGC intervient en formation inititale dans toutes les écoles, et en formation continue dans la quasi-totalité des écoles d'avocats.

Les écoles partenaires

 

Nos thématiques d'intervention

LES OBLIGATIONS DU JEUNE AVOCAT

Cette formation est l’occasion de rappeler aux jeunes avocats le degré et l’importance de leurs obligations en matière sociale, fiscale et comptable.

DE LA BONNE PRATIQUE DE LA COMPTABILITÉ BNC

Tenez-vous correctement votre comptabilité ? Cette formation vous permettra d’appréhender vos obligations comptables : quelles pièces comptables faut-il conserver ? Pendant quelle durée ? À quelle date je comptabilise mes écritures ? Qu’est-ce qu’un registre des immobilisations ? En répondant à toutes ces interrogations, vos états comptables et vos déclarations fiscales seront plus compréhensibles et vous permettront une meilleure gestion de votre cabinet au quotidien.

LA TVA ET L’AVOCAT

Pour que la TVA ne soit plus source de difficultés, il est important d’en connaitre les principes généraux et d’en maitriser les règles. Par ailleurs, la connaissance des spécificités propres aux avocats telles que les remboursements de frais, la relation avocat en premier/collaborateur, la TVA et les débours, les activités annexes… permettra une bonne gestion de la TVA. Enfin, une approche didactique des mentions à porter sur les factures complétera cet exposé.

LES CHOIX FISCAUX D’UNE BONNE GESTION DU CABINET

L’avocat est un entrepreneur comme un autre et fait de la rentabilité de son cabinet une priorité. La bonne gestion de ce dernier tient rarement de « l’optimisation fiscale » au sens, montages et prise de risques, mais plutôt à la bonne tenue de la comptabilité, à la déduction des dépenses, aux choix à opérer lors de l’acquisition d’un véhicule, du local professionnel, aux crédits d’impôt. Autant d’éléments dont la maîtrise participera à la bonne santé fiscale du cabinet.

S’ÉVALUER, SE VENDRE ET SAVOIR FACTURER

Et si on parlait honoraires ? S’évaluer, savoir se vendre « en conformité » et facturer sont des étapes incontournables dans la gestion du cabinet d’avocats. Cette formation fait le point sur les principales dispositions légales et règlementaires (depuis la loi MACRON), ainsi que les obligations que doivent respecter la convention d’honoraires, la fiche de diligences et la facture. Nous y aborderons également une partie économique sur la connaissance de votre cabinet et de son coût de revient.

LA PSYCHOLOGIE DE L’HONORAIRE

Cette formation abordera l’approche financière de la relation avec votre client. L’objectif est de vous permettre d’appréhender différemment la présentation de l’honoraire et de vous démarquer dans un environnement de plus en plus concurrentiel.

LES MODES D’EXERCICE : COMMENT BIEN CHOISIR SA STRUCTURE

L’avocat qui souhaite s’installer dispose, aujourd’hui, d’une multitude de choix (entrepreneur individuel, SCP, AARPI, SEL…).Ces choix comprennent eux-mêmes une série d’options fiscales (IS, IR), sociales (TNS, TS) et comptables (comptabilité de caisse ou comptabilité d’engagement). Chaque projet de cabinet est différent, dès lors, peut-on définir une stratégie d’installation de l’avocat libéral ? En vous présentant les différentes formes de structures, avec leurs avantages et inconvénients, couplés aux problématiques fiscales et de transformation du cabinet, cette formation vous permettra d’y voir plus clair et de faire les bons choix.

OPTIMISER LA RENTABILITÉ DU CABINET

Optimiser la rentabilité de son cabinet, c’est se poser les bonnes questions ; savoir élaborer un budget prévisionnel, savoir analyser les ratios de son cabinet, savoir calculer son seuil de rentabilité, se fixer des objectifs. Autant de sujets que nous aborderons lors de cette formation.

SAVOIR CALCULER SON SEUIL DE RENTABILITÉ ET EN MAÎTRISER L’ANALYSE

Se poser les bonnes questions ; savoir élaborer un budget prévisionnel, maîtriser le calcul de son seuil de rentabilité, se fixer des objectifs. Autant de sujets que nous aborderons lors de cette formation.

LA PRÉVENTION ET LE TRAITEMENT DES DIFFICULTÉS

Pourquoi un avocat qui gagne convenablement sa vie, peut-il avoir des soucis de trésorerie ? Comment anticiper et gérer une difficulté de trésorerie ? Quels outils de gestion mettre en place, quelles actions entreprendre ? Qu’est-ce que la procédure de sauvegarde ? Voici quelques interrogations auxquelles nous tenterons de répondre lors de cette formation.

LA PROTECTION SOCIALE DE L’AVOCAT

L’avocat exerçant en libéral relève d’un régime social spécifique, celui des travailleurs indépendants. Il convient de maitriser ses modes particuliers de calcul et de paiement des cotisations pour gérer au mieux la trésorerie du cabinet. Cette formation permettra aux avocats d’anticiper le paiement de leurs charges sociales, mais également de connaitre les prestations auxquelles elles ouvrent droit.

 

ZOOM SUR L'E-LEARNING « VIE PROFESSIONNELLE »

Cette e-formation proposée par le CNB et réalisée en partenariat avec ANAFAGC, regroupe 3 parcours :
>  « création de cabinet » : savoir créer un cabinet seul ou à plusieurs (choix des structures, stratégie, développement client, premiers recrutements) ;
> « développement du cabinet » : être capable de définir une stratégie de développement et de la mettre en œuvre ;
> « cession/reprise de cabinet » : savoir anticiper sa transmission ou sa reprise, mettre en œuvre une stratégie pour conserver et développer le cabinet.
>> + d'infos

 

ANAFAGC DATADOCKÉE !

 

ANAFAGC est un organisme de formation référencé sur la plateforme DATADOCK et est donc référençable par les financeurs de la formation professionnelle continue (FIFpl).

 

N'OUBLIEZ PAS
VOTRE CRÉDIT D'IMPÔT FORMATION !

 

Les entreprises imposées d’après leur bénéfice réel peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt sur les dépenses engagées pour la formation de leurs dirigeants (attention, en sont exclus les entrepreneurs placés sous le régime fiscal micro-BNC).

Le montant du crédit d’impôt formation est égal au nombre d’heures passées en formation payante par le dirigeant de l’entreprise (dans la limite de 40 heures par année civile) multiplié par le taux horaire du Smic en vigueur au 31 décembre de l’année concernée. Le taux horaire du Smic au 1er janvier 2021 est d’un montant de : 10,25 €.

 

MONTANT DU CRÉDIT D'IMPÔT FORMATION =
Nb heures de formations payantes du dirigeant x taux horaire Smic


Exemple : un avocat a passé 28 heures en formation en 2021 (dépenses payées sur l’exercice). Montant de son crédit d’impôt formation : 28 x 10,25  € = 287 €.

 

POUR EN BÉNÉFICIER, VOUS DEVEZ :

> faire votre calcul sur le formulaire n° 2079-FCE-FC.
Cette fiche d’aide au calcul ne doit pas être adressée aux impôts, cependant vous devrez la conserver comme justificatif comptable ;
> déclarer votre crédit d’impôt sur le formulaire unique n° 2069-RCI dans la case « crédit d'impôt formation des dirigeants d'entreprise ».
Cette déclaration récapitule tous les crédits et réductions d’impôt de l’exercice. Elle est envoyée en annexe de votre déclaration de bénéfices non commerciaux (déclaration n° 2035) ;
> reporter votre crédit d’impôt sur votre déclaration complémentaire de revenus (déclaration n° 2042-C-PRO) en « Réduction et crédits d'impôt », cadre « Formation des chefs d'entreprise »

 

 

 

CONTACTEZ-NOUS

 

Une question ?
Prenez contact directement avec nos équipes !

ICI

LES EXPERTS-COMPTABLES ET COLLABORATEURS COMPTABILITÉ & CONSEIL PRÉSENTS PARTOUT EN FRANCE POUR :

  • vous accompagner dans les domaines comptables et fiscaux avec un conseil personnalisé quel que soit votre statut fiscal (IS, BNC, BIC, revenus fonciers...) ;
  • vous conseiller dans votre fiscalité personnelle (impôt sur le revenu, IFI) ;
  • vous aider dans votre gestion et vos projets (prévisionnels, évaluation, analyse de la performance...).

PLUS QU’UN BULLETIN DE PAIE, PAIE & MISSIONS SOCIALES C’EST :

  • une offre de base complète : traitement des variables, calculs d’indemnités, élaboration des déclarations (DSN, DPAE, formation professionnelle, …), accompagnement au quotidien grâce à un gestionnaire dédié ;
  • des options : portail collaboratif RH, coffre-fort sécurisé par salarié, consultations juridiques ;
  • un accès sécurisé à vos documents via la Box ANAFAGC.

EN PLUS DE LA NON-MAJORATION DE VOTRE BÉNÉFICE IMPOSABLE, VISA FISCAL C’EST :

  • la télétransmission de vos déclarations,
  • des experts qui vous répondent en temps réel,
  • des e-formations adaptées,
  • l’examen de vos déclarations dans le cadre de notre mission de prévention,
  • un dossier d’analyse économique accompagné de commentaires de vos résultats et d’un indice de criticité sur votre trésorerie professionnelle. 

DES LOGICIELS DÉDIÉS À :

  • la comptabilité des avocats allant de la saisie des recettes dépenses, en passant par le rapprochement bancaire, jusqu’à l’établissement de la déclaration de TVA ;
  • la gestion du cabinet d’avocat permettant le suivi des affaires traitées intégrant la facturation des honoraires ainsi que la connexion au RPVA pour la dématérialisation des procédures.