Anticipez avant qu’il ne soit trop tard !
NTIC 29 janv. 2018

Anticipez avant qu’il ne soit trop tard !

L’année 2017 a connu sur le plan informatique des évolutions techniques considérables. Qu’elles soient bonnes ou mauvaises, les impacts liés à la mise à jour des systèmes d’exploitation posent le problème de la vulnérabilité sur internet. Certains cabinets ont pu découvrir à leur insu la définition du mot Ransomware.  Retour sur une année charnière où la fin du support des systèmes d’exploitation tel que Windows XP, ou bien encore Vista joue un rôle clef dans la sécurité de votre système informatique. Mieux vaut prévenir que guérir.

Pour rappel Windows XP n’est plus supporté depuis 2014, soit un millénaire sur une échelle de temps informatique. Aussi, nous anticipons, et comme ce fut le cas pour la fin du support des systèmes Windows XP, ou plus récemment Vista (cf.  "hasta la vista", paru dans le Blog #MAJ le 6 mars 2017 ), une piqure de rappel s’impose.

La fin justifie un nouveau système d’exploitation

Windows 7 ne sera plus supporté en janvier 2020, rien ne presse, mais sachez-le, le calendrier Microsoft est déjà connu et figé depuis de nombreuses années, et comme tout système d’exploitation non supporté, de nombreux risques et contraintes apparaitront.

  • Widows 7 :  Service Pack 1 / Fin du support prévu le 14 janvier 2020
  • Windoxs 8 : Windows 8.1 / Fin du support prévu le 10 janvier 2023
  • Windows 10 : pas de dernière mise à jour majeure / Fin du support prévu le 14 octobre 2025

Rester compatible, c’est rester à jour !

Lorsque Microsoft ou Apple arrête le support sur l’un de leurs systèmes, alors, les éditeurs de logiciels suivent. La fin du support de Windows 7 par Microsoft implique la fin du maintien de la compatibilité des logiciels fonctionnant avec ce système d’exploitation.
Si vous avez des contrats de maintenances logicielles et que vous utilisez vos applications sous Windows 7, les éditeurs se limiteront à un support de base, dit « Best effort » (comprenez : « On fera de notre mieux ») sans garantie de résultat pour vous dépanner.
Et que ce soit de l’imprimante, au scanner, en passant par la webcam ou au logiciel de dictée vocale, vous resterez figé dans la « timeline » des équipements informatiques que vous possédez, sans évolution possible.

Anticiper, c’est avant tout sécuriser

Les risques liés à un défaut de sécurité sur un système d’exploitation non protégé sont nombreux. Un système non supporté par son éditeur est un système vulnérable et passé le 14 janvier 2020, les failles de sécurité de Windows 7 ne seront plus colmatées par Microsoft. Ceci implique que chaque fois qu’une faille sera découverte sur Windows 7, elle sera exploitable par une personne malveillante dont vous serez potentiellement la victime.

Il n’est pas nécessaire de se référer à l’actualité de 2017, notamment à travers les nombreuses attaques informatiques, pour illustrer le risque réel sur la « sécurité » informatique de votre cabinet.

Il n’y a pas d’urgence, mais la proactivité est toujours préférable à la réactivité.

 

Le kiosque

Maître n°249

3ème trimestre 2019

Spécial Jeunes Avocats | Se jeter à l'eau

LIRE