" Proches, transparents et innovants."
PROFESSION 01 févr. 2018

" Proches, transparents et innovants."


En 2017, l’ANAFAGC a fêté ses quarante ans !

Comme l’a écrit André MAUROIS, « Le retard est la politesse des artistes ». Au nom du Barreau de Paris dont je viens de prendre la tête au 1er janvier 2018 je souhaite vous rendre hommage.
Un hommage sincère dès lors que rassemblant aujourd’hui 18 672 cabinets adhérents pour un total de 22 063 avocats adhérents soumis au régime des bénéfices non commerciaux, l’ANAFAGC demeure sans conteste un interlocuteur privilégié, incontournable.

Par Marie-Aimée PEYRON, Bâtonnier de l'Ordre des Avocats de Paris |Maître n°243, 1er trimestre 2018


COMPTAVOCAT, PAIE AVOCAT, AIDAVOCAT, comptent au nombre des services qui permettent aux avocats d’avoir l’esprit libre afin de se consacrer à leur coeur de métier.

Ces services nous permettent également de bénéficier d’une comptabilité saine, exempte de la moindre erreur. Ils renforcent l’exemplarité qui doit présider à l’image de notre profession.

 Je me réjouis, étant la 3ème femme élue bâtonnier de Paris, que Valérie MAINTRIEU-FRANTZ, soit la deuxième femme à la tête de l’ANAFAGC… et je la félicite chaleureusement.

Vous êtes non seulement à l’écoute de nos préoccupations, mais également totalement connectés grâce aux outils innovants que vous avez mis en place.

C’est dire que notre adéquation est parfaite.

Nous entendons, Monsieur le Vice-Bâtonnier Basile ADER et moi-même mener un bâtonnat de grandes réformes, tout en demeurant proches de notre barreau.

Proches, transparents et innovants.

Un barreau connecté !

Un ordre connecté au service des autres, force de propositions pour un barreau participatif. La modernisation de notre ordre suppose une refonte de l’École de formation du Barreau.

Cette formation professionnalisante signe le glas d’un enseignement didactique, académique.
Elle est tournée vers le numérique, permet à nos futurs confrères d’apprendre à pratiquer le droit au sein de cabinets d’avocats, à apprivoiser le monde judiciaire en assistant à des audiences.

Nous entendons bâtir la grande profession du droit, appréhender l’interprofessionnalité, nous ouvrir aux nouveaux métiers du droit.

Il est grand temps d’élargir nos champs d’activité, de saisir de nouvelles opportunités.

Il est grand temps d’être les acteurs d’une justice apaisée, plus consensuelle, tournée davantage encore vers la médiation, les modes alternatifs de règlement des différends, l’acte d’avocat.

À l’ère de la mondialisation, il nous appartient de ne pas demeurer cloisonnés à l’intérieur de nos frontières et de faire rayonner notre droit à l’international.

Réflexion, Recherche, Rédaction.
Telle est notre devise.

Telle sera la mission de « L’Atelier du Barreau de Paris » composé de professeurs de droit, d’experts, de membres du Conseil de l’Ordre.

Vous y êtes les bienvenus tant il est vrai que votre dynamisme, votre sagacité nous sont d’une aide précieuse.
Merci à l’ANAFAGC d’accompagner notre profession, d’aider les jeunes avocats à démarrer du bon pied. Je me remémore le plaisir qui fut le mien lorsque j’ai siégé au Conseil d’administration de l’ANAFAGC sous la présidence du Bâtonnier LAFARGE.

Continuons de marcher main dans la main, porteurs d’espérance en une société conquérante.

Tous mes voeux à l’ANAFAGC et sa nouvelle présidente pour 2018.

Connectez-vous pour lire la suite dans "Le kiosque"

 

Articles précédents

Le kiosque

Maître Hors-Série 2019

4ème trimestre

LES STATISTIQUES | Édition 2019

LIRE