Questions / Réponses sur le contrat de professionnalisation
SOCIAL 01 févr. 2018

Questions / Réponses sur le contrat de professionnalisation


Pourquoi embaucher un contrat de professionnalisation ? Qui peut être engagé ? À quel coût ? Et quels en sont les avantages ? N'y allons pas par 4 chemins, voici les 4 réponses.

 

Qu’est-ce qu’un contrat de professionnalisation ?

Le contrat de professionnalisation est un contrat de formation en alternance qui permet à un jeune ou à un demandeur d’emploi d’acquérir une qualification professionnelle. Du côté employeur, le cabinet d’avocat peut bénéficier d’aides financières et de cotisations sociales allégées dans certains cas. Vous pouvez signer un contrat de professionnalisation  en CDI ou en CDD (6 à 12 mois).

 

Quelles personnes peut-on engager  en contrat de professionnalisation ?

Les personnes qui peuvent être engagées en contrat de professionnalisation sont :

  • les jeunes âgés de 16 à 25 ans,
  • les demandeurs d’emploi d’au moins 26 ans.

 D’autres catégories de personnes peuvent être éligibles à ce système, renseignez-vous auprès de votre conseiller PAIE AVOCAT.

Quelle rémunération ?

La rémunération minimale du contrat de professionnalisation est basée sur un pourcentage du SMIC (Ce qui change avec l’évolution du SMIC). Depuis le 1er janvier dernier, les montants  applicables ont changé.

 

 

 

Quels avantages pour le cabinet d’avocat ?

  • Il n’y a pas d’indemnité de fin de contrat, si le contrat de professionnalisation est à durée déterminée.
  • Les actions de formation (temps passé par le tuteur) sont financées par l’organisme paritaire collecteur agréé.
  • En cas d’embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 26 ans ou plus, en CDI ou CDD, une aide de 2 000 € est versée par Pôle Emploi.
  • Exonération des cotisations patronales au titre des assurances sociales si le demandeur d’emploi a plus de 45 ans.

 

Partager
Articles précédents

Le kiosque

Maître n°248

2ème trimestre 2019

Dossier spécial | IR versus IS

LIRE