Smic : nouvelle augmentation
SOCIAL 18 janv. 2022

Smic : nouvelle augmentation


Après une revalorisation intermédiaire effectuée au mois d’octobre dernier, le Smic a, comme chaque année, été revu à la hausse au 1er janvier 2022. Gratification de stage, rémunération des apprentis et salariés sous contrat de professionnalisation... Les différentes valeurs du Smic ainsi que ses impacts, c’est par ici !

un smic reboosté

Le Smic horaire brut est porté de 10,48 € à 10,57 € au 1er janvier 2022 (en métropole, en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon), soit une hausse de 9 centimes (+ 0,90 %).

  • Smic annuel: 19 237,44 € Brut
  • Smic mensuel : 1 603,12 € Brut
    (sur la base de 35h hebdomadaires, soit 151,67h par mois)
  • Smic journalier : 73,99 € Brut
    (pour 7h par jour)
  • Smic horaire : 10,57 € Brut
  • Smic applicable à Mayotte : 7,98 € / h et 1 210,30 € mensuel

LES INCIDENCES DE LA REVALORISATION

Sur les rémunérations

L’augmentation du Smic engendre la revalorisation d’un certain nombre de rémunérations, à effet au 1er janvier 2022.

CONTRATS CLASSIQUES

Depuis le 1er janvier 2022, tous les salariés doivent a minima être rémunérés à hauteur de 1 603,12 € Brut mensuels pour 35h hebdomadaires de travail.

À NOTER
Toutes grilles conventionnelles prévoyant un ou des salaires en deçà devront, pour les minimas en question, être écartées au profit du Smic. C’est notamment le cas de la grille conventionnelle applicable aux salariés des cabinets d’avocats. Le coefficient 207 dont le salaire minimum a été fixé à 1 569,06 € lors des dernières négociations syndicales, devra être ignoré. Les salariés classés à ce niveau devront être a minima rémunérés à hauteur de 1 603,12 €.

CONTRATS AIDÉS

Contrat de professionnalisation

Tableau niveau du Smic pour les contrats de professionnalisation

Contrat d'apprentissage

Tableau de la valeur du Smic pour les contrats d'apprentissage

CONVENTION DE STAGE

 

À LIRE ÉGALEMENT...
Accueil, coût, obligation, formalités… Retrouvez notre dossier complet sur les stagiaires dans votre magazine Maître n°255.

 

IMPORTANT
L'employeur qui ne respecte pas les règles ci-dessus en versant des salaires ou des gratifications inférieurs au Smic ou à un pourcentage déterminé du Smic s'expose à une amende de 1 500 € par salarié. Il devra, en outre, payer les retards de salaire correspondant ainsi que d'éventuels dommages et intérêts en faveur des salariés lésés.

Sur les cotisations

L’augmentation du Smic a également des incidences sur certaines cotisations dues par les employeurs.

RÉDUCTION GÉNÉRALE DE COTISATIONS (EX-RÉDUCTION FILLON)

Le seuil à partir duquel les rémunérations n’ouvrent plus droit à la réduction générale de cotisations est fixé à 1,6 * Smic mensuel.

Au 1er janvier 2022, pour un salarié exerçant son activité sur la base de la durée légale, présent tout le mois, le seuil correspond à une rémunération mensuelle brute égale à 2 564,99 € (soit 30 779,90 € par an). Au-delà, les employeurs ne sont plus éligibles aux réductions générales de cotisations patronales.

TAUX D’ALLOCATIONS FAMILIALES

Le seuil à partir duquel les rémunérations n’ouvrent plus droit à l’application du taux réduit d’allocations familiales est fixé à 3,5 * Smic mensuel.

Au 1er janvier 2022, pour un salarié exerçant son activité sur la base de la durée légale, présent tout le mois, le taux de la part patronale d’allocations familiales sera égale à :

  • 5,25 % pour les rémunérations supérieures à 5 610,92 € Brut mensuel (soit > 67 331,04 € par an) ; application du taux LÉGAL ;
  • 3,45 % pour les rémunérations inférieures ou égales à 5 610,92 € Brut mensuel (≤ 67 331,04 € par an) ; application du taux RÉDUIT.

 TAUX D’ASSURANCE MALADIE

Le seuil à partir duquel les rémunérations n’ouvrent plus droit à l’application du taux réduit maladie est fixé à 2,5 * Smic mensuel.

Au 1er janvier 2022, pour un salarié exerçant son activité sur la base de la durée légale, présent tout le mois, le taux de la part patronale d’assurance maladie sera égal à :

  • 13 % pour les rémunérations supérieures à 4 007,80 € Brut mensuel (soit > 48 093,60 € par an) ; application du taux LÉGAL;
  • 7 % pour les rémunérations inférieures ou égales à 4 007,80 € Brut mensuel (soit ≤ 48 093,60€ par an) ; application du taux RÉDUIT.
Articles précédents
Le Guide Jeunes Avocats

Le kiosque

Le Guide Jeunes Avocats

Édition 2022

C'est parti !

LIRE