Impôts 2018 : ici, c'est Bercy !
FISCAL 03 mai 2018

Impôts 2018 : ici, c'est Bercy !


On ne change pas une équipe qui gagne… enfin, la composition de votre déclaration n° 2042-C-PRO, un peu quand même, si. Pour éviter le carton rouge, c’est par ici !

 

Ce qui est nouveau

IFI
Un nouvel imprimé n° 2042-IFI a fait son apparition.
L’IFI remplace l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) depuis le 1er janvier 2018. Seules les personnes disposant, depuis le 1er janvier 2018, d’un patrimoine immobilier supérieur à 1 300 000 € sont redevables de ce nouvel impôt et sont tenues de remplir une déclaration estimative de leur patrimoine.
Pour cette première année déclarative, les contribuables qui ont déposé une déclaration ISF en 2017 recevront une déclaration IFI par pli séparé si leurs déclarations ne sont pas dématérialisées, les déclarants en ligne se verront proposer la rubrique systématiquement.

PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE
Que vous releviez du régime micro-BNC ou de la déclaration contrôlée, les revenus des travailleurs indépendants donneront lieu au versement d’acomptes dans le cadre de la mise en œuvre du prélèvement à la source en 2019. Ces acomptes seront calculés par l’administration sur la base des revenus 2017 déclarés en 2018.

La déclaration n° 2042-C-PRO a été aménagée à cet effet et comprend désormais des informations relatives à la durée d’exercice et cessation d’activité en 2017 :

  • case 5XI (ou 5YI) reporter la durée d’exercice si nombre de mois inférieur à 12 ;
  • case 5AO (ou 5BO) à cocher si cessation d’activité en 2017.

Le montant des acomptes applicables dès le 1er janvier 2019 est affiché à la fin de la déclaration en ligne.

 

Ce qui a changé

TÉLÉDÉCLARATION
En 2018, la déclaration en ligne est obligatoire si le revenu fiscal de référence du foyer fiscal de l’année 2016 est supérieur à 15 000 € (montant visible dans l’avis d’imposition de septembre 2017).
Pour rappel, en 2017, ce seuil était fixé à 28 000 €.
À compter de 2019, c’est l’ensemble des contribuables qui sera concerné par la télédéclaration, indépendamment du montant du revenu fiscal de référence du foyer.

MICRO-BNC
Le seuil d’application du régime micro-BNC est relevé à 70 000 €.
Dès l’imposition des revenus réalisés en 2017, le contribuable a pu faire le choix d’être imposé selon le régime micro-BNC. Relèvent ainsi de plein droit du régime micro-BNC au titre de 2017 les titulaires de bénéfices non commerciaux dont les recettes de 2016 ou 2015 n’excèdent pas 70 000 € hors taxe. Dorénavant, le régime d’imposition est découplé de la franchise en base de TVA.

 

Ce qui est maintenu

MICRO-BNC
Si vous relevez du régime micro-BNC, dans le cas le plus courant, vos recettes brutes et sans abattement, sont à inscrire en case 5HQ (ou 5IQ) de la déclaration n° 2042-C-PRO.

DÉCLARATION CONTRÔLÉE
Si vous relevez de la déclaration contrôlée, dans le cas le plus courant, votre bénéfice figurant en première page de votre déclaration n°2035 est à inscrire en case 5QC (ou 5RC) de la déclaration n° 2042-C-PRO.

RÉDUCTIONS ET CRÉDITS D’IMPÔT
Les réductions et crédits d’impôt dont peuvent bénéficier nos adhérents dans le cadre de leur activité professionnelle doivent toujours être portés en dernière page de la déclaration n° 2042-C-PRO, dans les cases suivantes :

  • 7US « Réduction d’impôt en faveur du mécénat » ;
  • 7 FF « Frais de comptabilité et adhésion (7FG nombre d’exploitations) » ;
  • 8TL « Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) » ;
  • 8TZ « Apprentissage » ;
  • 8WD « Formation des chefs d’entreprise ».

Rappelons que ces crédits d’impôt doivent obligatoirement être déclarés sur le formulaire unique n° 2069-RICI dans les mêmes délais que la déclaration de résultats n° 2035.

Articles précédents

Le kiosque

Maître n°250

4ème trimestre 2019

Financez-moi, émoi et moi !

LIRE